La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Exquisite Words

Scène libre : Un homme mystérieux

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Andrew venait de passer dans le hall de l'entrée, il avait prit sa clé de chambre et déposer ses valises. Sa chambre n'était pas la plus luxueuse mais ça lui convenait. Il avait rapidement visité les pièces et recoins de l'hôtel puis il avait finalement décidé de prendre un peu le soleil sur le rooftop. Il était accoudé au rebord et admiré la vue, professionnellement parlant il était en vacances mais en réalité pas vraiment. Il n'y avait presque personnes avec lui, juste quelques femmes qui discutaient. En passant près du bar-restaurant, il avait cru apercevoir quelqu'un qu'il connaissait mais il n'avait pas vraiment fait attention. Au bout d'un moment, il s'assit sur une chaise en attendant que le temps passe, il n'avait pas grand chose à faire et s'ennuyait un peu tout de même. Être tout seul ne le déranger pas vraiment, c'était une personne assez solitaire mais il aimait toutefois la compagnie. Il sortit de sa poche son téléphone regardant pendant un moment l'écran noir puis le reposa après un gros soupir. Il croisa les bras et ferma pendant quelques minutes les yeux, sentant la légère bise rafraîchir son visage. Il faut dire qu'il avait une vie assez chargée et ne pensait pas vraiment à se reposer, venir à l'hôtel pourrait lui permettre de décompresser un peu, juste un peu même s'il ne fallait pas qu'il oublie sa réelle venue ici. Le rooftop accueillait de nouvelles personnes, des gens qui se connaissaient et d'autres qui étaient seules. ceux qui riaient ensembles, ceux qui s'aimaient et ceux qui se prenaient la tête. Cela faisait sourire Andrew, c'était assez jovial et familial, il en oublia presque sa peine. Les gens devait le prendre pour un homme grincheux ou dangereux car eux étaient tous entourés par d'autres personnes alors que lui était tout seul,son regard portant uniquement sur les immeuble d'en face, ne prononçant pas un seul mot.

"Bonjour Monsieur, souhaitez-vous boire quelques chose ?

Andrew ne l'avait absolument pas vu venir. il était complètement perdu dans ces pensées.

" de l'eau suffira, merci " dit-il de sa voix grave

et l'homme repartit un peu perplexe. Il s'enfonça dans sa chaise et attendit, on ne savait pas vraiment quoi mais il attendait. L'homme revint avec l'eau et repartit aussitôt. Andrew profita du calme qui était revenu pour savourer tranquillement son verre.

0

RP posté le

Dans "Barmaid", il y avait "bar" et... "maid". C'est donc tout naturellement, que Joan avait accepter de remplacer une serveuse sur le rooftop, contre l'avis de Mr.BANKS. Enfin, Mr.EDWARDS maintenant.

Jeffrey était serviable à souhait, gentils, attentionné, chiant, et collant ! Très collant ! Aussi la surveillait-il toujours du coin de l’œil, quelques part à proximité. Ce qui avait le don d'agacer la jeune femme, mais bon maintenant elle, l'ignorait. Même si dans certaines situation, ce n'était vraiment pas facile, surtout à ses heures au bar-restaurant.

Une phrase mal placer, un geste mal interprété, et Jeff rappliquait aussitôt. Comment pourrait-elle s'assumait comme il se doit, s'il était toujours à voler à secours. Elle n'avait plus 15 ans ! Même si certaines fois, cela était agréable d'avoir son chevalier servant secret personnel. Mais pas H24 !

C'est donc souriante et pétillante, qu'elle se mit au travail, avec son dynamisme naturel. Oui, Jeffrey avait soulever une fois de plus qu'elle n'avait signer que pour être au Bar. Mais un petit coup de main à une collègue, ça ne pouvait pas faire de mal, normalement.

Arrivée en haut, elle n'était bien-sûr pas seule, un autre serveur était déjà en train de servir, la seule chose qu'elle redoutait à ce moment précis : Croisait le loup. Un énorme loup blanc ! Son propriétaire ça allait, il était très sympathique malgré sa carrure, sa fille un peu moins. D'ailleurs le loup lui-même n'avait pas l'air méchant, mais... C'était un loup ! Il a des crocs, il gronde, il grogne... Non en fait c'était surtout quand elle le voyait bailler, que cela la terrifiait. Forte heureusement, il n'avait pas l'air d'être présent.

Du temps passa, et au bout d'un moment, on lui demanda de faire passer du champagne frais, titillant ses délicates papilles, mais non, pas en service, dommage. Elle demandera à Jeffrey de lui en acheter discrètement. Elle s'approcha alors d'un homme, à l'air pensif :
- Bonjour Monsieur, puis-je vous proposez une coupe de champagne. La fraîcheur de celui-ci rafraîchira à coup vos pensée, ou à défaut, son cépage vous aidera à vous-y plongez encore mieux *dit-elle en lui souriant*

0

RP posté le

Andrew toujours pensif s'endormait presque sur sa chaise, il bailla et s'étira pour se réveiller un peu. Il commençait à faire plus frais mais il se sentait bien ici. Il ressortit à nouveau son téléphone et regarda ses messages, personne ne savait vraiment ce qu'il faisait toutes les 5 minutes sur ce portable. Il le rangea soigneusement dans la poche intérieure de sa veste et vit une jeune femme arrivée délicatement vers sa chaise.

"Bonjour Monsieur, puis-je vous proposez une coupe de champagne. La fraîcheur de celui-ci rafraîchira à coup vos pensée, ou à défaut, son cépage vous aidera à vous-y plongez encore mieux"

Il la regarda quelques secondes dans les yeux puis regarda attentivement son sourire. Il ria doucement et se mit à regarder les immeubles d'en face:

"Je ne bois pas, et je ne souhaites pas rafraîchir mes pensées" dit-il un poil violemment

Bon, d'accord il n'avait pas était très gentil ni cordial mais il s'en fichait un peu, il était de mauvaise humeur et à ces moments là il fallait éviter de lui parler. Il fallait tout de même qu'il fasse des efforts malgré le fait qu'il n'avait pas très envie. Son but était qu'il se fasse des connaissances, même si cela était à contre cœur. il se retourna vers la jeune femme enfin la jeune fille, jeune fille parce qu'elle avait l'air d'une gamine qui faisait un stage à l'hôtel mais bon s'il avait dis ça s'aurait très mal passé. Mais aussi parce qu'il avait l'impression qu'homme était sans arrêt avec elle.

" veuillez m'excuser, je vais reformuler: c'est gentil à vous de me proposer un verre de champagne mais je ne bois pas."

il avait envie de dire que la phrase qu'elle lui avait sorti était un peu niaise sur les bords mais encore une fois s'il avait dis ça elle lui aurait sans doute renverser toutes les coupes de champagnes sur la tête. il se rassit confortablement sur sa chaise et mit ses lunettes de soleil afin que les gens comprennent qu'il n'avait pas d'être embêter en ce moment. il commençait à avoir faim, il se leva et marcha lentement, les mains dans les poches vers le buffet, toujours avec ses lunettes sur son visage. Il regarda attentivement les mets proposés et prit une assiette pour se servir. Sous le regard attentif des serveurs et barman.

0

RP posté le

Ou-tré. Totalement outré, mais quel rustre ! Elle resta choquer un moment, mais eût le réflexe de garder un oeil sur Jeffrey : Monsieur était prêt à intervenir, mais en fut dissuader par le regard noir de la demoiselle.

Elle s'apprêtait à partir, quand l'homme de Cro-Magnon reprit : "Veuillez m'excuser, je vais reformuler: c'est gentil à vous de me proposer un verre de champagne mais je ne bois pas." Reprenant contenance, elle lui sourit du mieux qu'elle pu, et lui répondit :
- Je vous en prie. Nous nous tenons à votre disposition si vous le désirez.

En s retournant, elle glissa discrètement un nouveau regard réprobateur à Jeff, ainsi que des mouvements de lèvres disant à son attention : "Dé-gage ! " Ainsi donc, elle continuation donc de servir encore quelques minutes, avant de prendre enfin, la place du barman. Au moins au bar, ce sont les gens qui viennent à vous, et vous ne risquez pas de tomber sur un rustre de seconde zone. De toute façon, sa tête ne lui revenait pas - Ou plus... - il avait une tête de voyous. De voyous de luxe - Oui, ça éxiste... Pour elle - Peut-être qu'elle devrait en dire 2 mots à Mr.GROM. Enfin, s'il ne vient pas avec la mort blanche à 4 pattes...

0

RP posté le

Andrew avait maintenant son assiette remplie et déguster avec attention son repas. Il regardait tout autour de lui, comme s'il se méfiait de quelque chose. Il se leva quand il eut fini de manger et ramena son assiette au barman qui se trouva être la jeune fille qui avait voulu lui servir du champagne. il lui tendit cette assiette sans un sourire et partit se rassoir sur sa chaise sans oublier de saluer gentiment l'homme qui accompagnait la jeune fille. il n'avait pas l'air très agréable et près a sauter sur n'importe qui pour défendre sa protéger. Il s'avança près du rebord et respira les yeux fermés le vent. On aurait pu le prendre pour un taré tout droit sorti d'un hôpital psychiatrique mais à vrai dire le regard des gens il s'en foutait pas mal. Après un court instant il retourna au bar et demanda à la jeune fille:

" pouvez-vous me servir un coca s'il vous plaît ?"

Certes sa formulation était poli mais il l'avait dis d'une manière assez brutal, mais bon ce n'était pas quelqu'un de vraiment délicat. Il observa consciencieusement le badge de la jeune fille, il apprit alors son prénom pour ensuite reposer son regard sur le grand homme. Il sourit pour la première fois et se gratta délicatement sa barbe. Il était comme hypnotisé par cette jeune fille, il la regarda longuement dans les yeux, il devait sans doute la déstabiliser. Tout en la regardant il prit une part de gâteau qu'il enfourna en moins d'une minute dans sa bouche. Son "garde du corps" devait sans doute pensait qu'il y avait un problème vu la tête qu'il faisait. Il finit par la lâcher du regard et s'assit sur une chaise face à elle, un sourire aux lèvres.

0

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

RP posté le

Andrew ne fit pas surpris de la réaction de l'homme, il s'attendait à ce que cela se produise, tout était contrôlé minute par minute. La jeune fille, toujours plongeait dans ses pensées était assise sur la chaise près de son garde du corps. Andrew continuait à l'observer et grâce à ses paroles et actions qu'il faisait depuis tout à l'heure, l'homme avait fauté, ce qui fit sourire Andrew. Il se pencha vers la jeune fille, lui tendit une serviette en papier pour qu'elle puisse essuyer son visage parsemé de gouttes de sueur et lui dit doucement et avec une pointe de sarcasme:

"Mademoiselle Kyle,Oh je vous pris de m'excuser, je devrais sûrement vous appelez Mademoiselle la comtesse ou encore Mcbride. Vous n'êtes pas censée habiter aux Royaume-uni ?"

Andrew se rassit sur sa chaise regardant à tour de rôle le majordome et la comtesse.Il attendait impatiemment la réaction des deux personnes. Il reprit un verre d'eau et le bu en moins de temps qu'il faut pour le dire. Élucider des secrets et des problèmes s'étaient vraiment fatiguant après tout c'était un peu son vrai métier. Il n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour qu'il sache qui elle était réellement, pourquoi elle était là, son passé, son histoire,ect... Il commençait à vraiment être bon dans ce domaine et il en était pas peu fier. Certes elle était bouleversée, il avait réveillé en elle une peur profonde, qu'il connaissait évidemment mais après tout il était obligé de faire un peu de casse.

Il regarda la jeune fille dans les yeux et lui murmura:

" je sais qui tu es !"

0

RP posté le

Ooooh boulette des boulettes... Et la plupart des gens qui regarde. Jeffrey entendez déjà certaines personne murmurer, d'autres restez bouche bée d'étonnement, de surprise. "Cette jeune femme est réellement comtesse ?", "Cet homme doit faire erreur, que ferait une femme de ce rang derrière un bar ?", "Mazette ! McBride ? Ce nom me semble famillier"...

6 ans d'effort, pour garder l'anonymat, garder son identité secrète, surtout pour sa sécurité. 6 ans était en train de partir progressivement partir en fumé. Jeffrey ne savait que faire, il ne pouvait décemment pas s'enfuir avec elle, en la portant comme un vulgaire sac à patate...

Joan avait de plus en plus de peine à émerger. Entre sortir dans son cauchemar éveillé, et cet homme qui avait l'air décidé, à détruire tous ce qu'elle avait mit tant de temps à reconstruire. Elle restait à le regarder, interloquer, respirant rapidement, suant, le coeur battant à 100 à l'heure. Mais pourquoi faisait-il cela ? Que lui avait elle fait ? "Je sais qui tu es " avait-il insisté !
-*S'interposant* Monsieur ! Je vous somme de laisser L-M-Melle... KYLE en paix ! - Il ne savait pas trop quoi dire d'autre - Cela sera ma dernière sommation, ou je devrais employer la manière forte !

Il arrivait que Jeffrey arrive à intimider certaines personnes. Toutefois, Joan, Samantha, Elena... Quelques soit son nom, n'avait plus 15 ans. Ce genre d'intimidation fonctionnait beaucoup mieux avant, avec les jeunes freluquets.
-*Elle continu de regarder Andrew, profondément abattu, visage mouillé de larme* P-pourquoi ?...
-*Tenant respectueusement la jeune femme, et avec affection* Milady, vous n'avez pas à adresser la parole à cet individu, venez, partons !
-*De plus en plus abattu* Q-Qui... Êtes vous ?


Pas qu'elle n'avait pas entendu son nom, non. Sa demande était beaucoup plus profonde. Qui était-il pour lui faire ça ? Pourquoi insistait-il ? Dans quel but ?

0

RP posté le

"Q-Qui... Êtes vous ?"

cette phrase resta longtemps gravé dans la mémoire d'Andrew. Non pas qu'il ne savait pas qui il était mais plutôt il ne savait pas quoi répondre. De plus, les personnes autour d'eux restèrent interloquées et écouter attentivement leur discussion. Il décida alors de mettre un terme à ce phénomène de foire, il se leva délicatement et dit d'une voix ferme:

"Mesdames et Messieurs, je vais devoir vous demandez de quitter les lieux. Cette jeune fille, cet homme et moi-même répétons une importante pièce de théâtre, je m'excuse de vous demander de partir mais nous n'arrivons point à nous concentrer"

Grâce à la fermeté d'Andrew, les gens partirent un à un, ils étaient donc seuls sur le rooftop. Il se rassit en face de la jeune fille et lui dit d'une voix douce:

"Il est impossible pour moi de vous dire qui je suis ! cela compromettrait toute ma mission, je veux simplement vous demander qui avez-vous fuis aux Royaume-uni ? Pourquoi ? et surtout pourquoi êtes-vous entrer illégalement sur le pays, par le biais d'associations comment dire dangereuses."

Son air d'homme méchant avait disparu comme par enchantement, il était devenu doux et agréable à entendre. Peut-être voulait-il gagner la confiance de la jeune fille et de son majordome. Il sortit son téléphone de sa poche et le tendit à la comtesse. Il lui montra une photo et lui dit gentiment:

"Le connaissez-vous ?"

0

RP posté le

L'air était frais, rafraîchissant, de quoi réfléchir un peu en paix. Enfin, presque avec le brouhaha qu'il y avait. JL lui avait bien dit d'aller dans la chambre, mais bon. - Les ados, et l'esprit de contradiction... - Quoique même Callista n'avait pas vraiment compris, sa propre réaction devant son père et "sa petite amie". Elle aurait voulu piquer une tête, ça aurait été encore mieux, mais pas devant tous ces richards.

Une blondinette était venu lui proposer du champagne - Berk ! - mais du coup lui avait ramener du jus de fruit. C'était écrit Joan sur uniforme. Ah ouais, c'est vrai, elle se rappelait l'avoir déjà vu. Elle avait une tête bizarre à chaque fois que Dief était dans le coin, quand avec elle et bien... En fait, elle faisait la même tête que tous le monde quand on la voyait pour la première fois. Son image de "Bad girl" s'était un peu estomper, un peu, depuis déjà quelques mois. Bientôt 1 an qu'elle vivait avec son père, qu'elle ne connaissait justement, que depuis 1 an.

Souvent, elle se demandait comment sa vie aurait-été si sa mère avait été en vie. En bonus, avec JL. Parce qu'en apprenant à la connaître, elle l'aimait beaucoup. Mais il y a tant de chose, pour lesquelles elle aurait voulu avoir sa mère : Savoir ce que c'était que de faire du "lèche vitrine", parler de garçon, de comment faire avec eux, faire des trucs de fille... Elle aurait voulu tant d'autres chose, qu'elle ne pouvait pas s'expliquer. Quand soudainement, son oreille gauche "frétille", il y avait un peu de remue ménage.

Elle se dit que se pourrait être marrant : "Cat-fight" ou se genre de truc mais non... Un homme venait de faire on ne sait quoi à la serveuse. Par contre, quand elle s'approche, elle sent : de la peur. Une peur intense. Joan la serveuse, empeste la peur. De plus, coup de théâtre - C'était le cas de le dire - "Mesdames et Messieurs, je vais devoir vous demandez de quitter les lieux. Cette jeune fille, cet homme et moi-même répétons une importante pièce de théâtre, je m'excuse de vous demander de partir mais nous n'arrivons point à nous concentrer " Ah ouais ? Vraiment ? Alors elle croise ses bras et se pose contre un mur, en les observant, curieuse. Qu'il viennent lui dire quoique se soit, elle aimerait beaucoup jouer le grand méchant loup, dans une pièce de théâtre. D'ailleurs, à cette idée, elle sourit amusé : Enfin de quoi se marrer... Ou pas.

0

RP posté le

Cette fois les derniers dires l'étranger, avait intrigué Jeffrey, alors que Joan regardait le portable de Mr.PAUL. Tellement de question ? Pourquoi voulait-il savoir tous cela ? "[...] qui avez-vous fuis aux Royaume-uni ? Pourquoi ? et surtout pourquoi êtes-vous entrer illégalement sur le pays, par le biais d'associations comment dire dangereuses. "

La problématique de ces questions, c'est qu'elle lui faisait penser au "monstre". Surtout ce soir, ou il l'avait vu à l'entrée de la maison. Pauvre Amanda et Stephen... Cela n'aider pas ses larmes à s'arrêter, ni son cœur à se calmer. Cependant, elle reconnu bien l'homme sur la photo : Franz Von WULF.

Un homme d'affaire d'âge mûr, elle ne pouvait pas l'oublier. Il avait certains point commun avec Mr.GROM : Sa grande taille, sa corpulence, sa voix... Sa voix, s'il était possible de geler le sang, ne serait-ce qu'en parlant, celui qui en aurait-été bien capable, c'est bien lui. Sans parler de son regard tout aussi glacial.
Comment elle l'avait connu ? Il avait lui-même demander à la rencontré, quand on le mit au courant de ce qu'elle projeter de faire. La jeune femme, toujours aussi transite d'effroi lui réponds :
-*Prise maintenant de léger frissonnement* P-Pourquoi... Moi ? P-Pourquoi... Vous n'me laissez pas en paix ?
- La véritable question Monsieur, est vous, que savez-vous réellement d'elle ? Car c'est pour sauver sa vie, pour sa sécurité, que nous nous sommes exilés, de notre bon pays.
-*Ayant reprit un peu contenance* Il, il suffit Jeffrey.*Essuie ses larmes* Vous venez ici... V-Vous... Vous vous jouer de moi en publique... Vous m'humiliez ! Et tous cela, pour une mission ? Q-Quel genre... d'homme êtes-vous donc ?

0

RP posté le

"Vous venez ici... V-Vous... Vous vous jouer de moi en publique... Vous m'humiliez ! Et tous cela, pour une mission ? Q-Quel genre... d'homme êtes-vous donc ?"

Andrew en avait un peu marre des questions, d'habite lui il posait les autres répondait mais toutefois elle avait besoin de réponses. Il la regarda un moment ne sachant que dire afin de ne pas révéler sa véritable identité. Il se rapprocha d'elle et lui dit doucement afin que personne ne puisse entendre:

"Je suis désolé de vous avoir humilier, ce n'était point mon but. Mais cet homme il va falloir tout me dire sur lui car ma mission est de l'éliminer"

Il se redressa regardant tout autour de lui, il vit alors une jeune fille accoudait au mur qui écoutait la conversation. Il se leva et s'excusa auprès de la comtesse, puis se dirigea vers le mur en question. Il dit avec son air mystérieux et son regard envoûtant:

"Que puis-je faire pour vous Mademoiselle Wings"

Oui bon il savait qui elle était, ce qui pouvait faire légèrement flipper mais bon il n'était pas venu que pour se faire des amis. Il lui dit alors qu'elle pouvait se joindre à leur pièce de théâtre si elle avait des choses à dire. Il repartit s’asseoir sur sa chaise afin de connaître la réaction de la comtesse. Il fallait absolument qu'il sache où il se trouvait et comment il pourrait le rencontrer. Il savait simplement -pour une fois qu'il ne savait pas tout- qu'il se trouvait à New-York en ce moment. Il regarda à nouveau la jeune femme et lui dit avec douceur:

"Je vous en prie, il faut que vous me racontiez pourquoi il voulait vous rencontrer et où il se trouve à New-York"

Andrew était près à tuer cet homme coûte que coûte, c'était sa mission et il ne devait pas la louper.

0

RP posté le

L'homme n'en démordait pas. Il voulait absolument savoir les détails de sa rencontre avec Franz Von WULF. De plus, qu'est-ce qu'il était aller dire à la Fille de Mr.GROM ? le blondinet était revenu, en insistant de nouveau, mais la jeune fille pas bouger. Serait-elle dans le coup ? Ou alors... Mr.GROM ? Son taux d'angoisse remonta d'un cran, faisant le va et viens entre Melle.WINGS et le grand blond.

Plus angoissant encore, il lui annonçait que ce Franz était ici, à New-York ! Elle arrêta brièvement de respirer, en fait, c'est comme-ci son cœur même s'était arrêter de battre un instant. Jeffrey tout aussi estomaquer.
-*D'une voix tremblante* Franz... Von WULF... est ici ?

Elle ne pu dire d'autres mots, cela commençait à émotionnellement beaucoup, alors elle fit un malaise ! Jeff tint la jeune femme, pour qu'elle ne tombe pas de sa chaise :
-*Tenant la jeune femme inconsciente, et de façon virulente* Vile gredin ! C-Co... *Il prit une grande respiration, pour tenter de reprendre son sang froid* Ne vous approchez d'elle, il suffit ! Ou nous porteront qui que vous soyez !*Dit-il en la prenant dans ses bas, faisant mine de partir*

0

RP posté le

Temps mort ! D'où il savait comment elle s'appelait ? Déjà rien que pour ça elle l'avait déjà dans le collimateur, avec sa "tête de bad boy beau gosse bling bling ! ! ! " se disait-elle en elle même.
En plus, "Se joindre à leur pièce de théâtre", c'est sûr il l'avait vraiment prise pour une idiote ! Et ça Callista, elle aime pas ça. Alors toujours dans son esprit rebelle et contradicteur, elle resta, mais là ou elle était planter c'est yeux ambres commençant à se montré, accompagner de quelques retroussement de narines.

C'était évident! Le gars devait un genre de truc comme son père, à parler de mission. La seule question qu'elle se posait : la tête de qui était afficher sur le portable. En plus le gars semblait être à ici New-York. " Patate ! Si ça avait été Papa, ça fait longtemps qu'il aurait su c'qu'il voulait savoir " pensait-elle, même si elle ne savait pas trop comment.

Quand elle l'entendit soudainement ! Faisant suite à la question du blondin : " Franz... Von WULF... est ici ? " Franz ? " Lycaon " était ici, à New-York ! Cette nouvelle failli faire tomber Callista de son mur. Yeux écarquillé, et bouche ouverte, elle n'en croyait pas ses oreilles ! Que faire, l'angoisse et la panique l'avait prise de court, frissonnante jusqu'au bout des ongles. Est-ce que son père était au courant ? Pire encore et si la " Meute blanche " s'était déplacer jusqu'à New-York !

0

RP posté le

Andrew regarda le jeune femme évanouie dans les bras de son garde du corps, elle semblait frêle et faible. L'homme lui demanda de les laisser en paix afin qu'il ne puisse aggraver le cas de la jeune femme. Andrew qui n'arrivait pas à avoir la moindre information commença à penser que peut-être cette comtesse n'était pas la bonne personne pour répondre à ses questions. Quand ils firent mine de partir il mit dans une poche de la jeune femme sa carte avec son numéro de téléphone. Il se leva de la chaise et s'approcha de la piscine après tout une petite baignade lui rafraîchira la mémoire. Il se déshabilla, heureusement qu'il avait pensé à mettre un maillot, toujours sous le regard de la jeune Callista, pourquoi elle restait là ? Il fit quelques longueurs et resta un moment à admirer la vue, c'était magique. Il sortit de la piscine, attrapa une serviette qu'il mit sur ses épaules et alla s'asseoir sur la chaise qu'il occupait après avoir récupérer ses vêtements. Il resta pensif, il fallait absolument qu'il mette la main sur cet homme mais sans un brin d'aide il ne pourrait pas savoir de quoi il était capable. Il savait déjà qu'il était dangereux mais il ne savait pas qui il était réellement, il avait déjà fait des recherches sur internet mais ce gars était un vrai fantôme à croire qu'il n'existe pas.

Il finit par se lever, il fallait qu'il arrête d'être fainéant, il se dirigea à nouveau vers le buffet, nager lui avait donner faim et il était près de 19h30. Il s'était rhabillé malgré son maillot totalement trempé. En réalité il ne faisait que manger après tout il ne faisait que du sport et n'était jamais affalé sur un canapé le samedi soir avec de la nourriture grasse et peu saine. il ne prit alors qu'une salade verte avec quelques bouts de viande. Il s'assit seul à une table et dégusta son repas.

0

RP posté le

La serveuse était tomber dans les pommes, son pote qui la suit tout le temps l'avait prise dans ses bras, et emmener. Le blondinet avait encore eût le toupet de mettre on ne sait quoi, dans la poche de celle-ci. Peut-être son numéro. Il doutait de rien le gars.

Cependant, la jeune fille restait planter là, encore sous le choc de la nouvelle. Franz était ici, à New-York ! Pourquoi Blondinet cherchait Franz ? Elle décida alors de l'observer.
Il n'était pas "comme elle", elle l'aurait senti. Monsieur avait piquer une tête : Il était bien battit en-dessous, certes, ce qui la fit sourire un instant. Il parti ensuite à une table pour manger. Elle aurait bien envoyer Diefenbaker chercher son père, mais il devait être trop occuper à jouer au bon toutou bien dressé !

Elle n'avait besoin de personne ! Elle s'était toujours débrouiller toute seule, pourquoi elle aurait besoin de lui, ou de qui que ce soit, pour savoir ce qu'elle voulait savoir. Après tout, elle aussi avait un certain talent pour dire au gens, ce qu'elle voulait savoir, d'une manière, ou d'une autre. Elle s'enquit alors d'aller vers Monsieur Blondinet, en passant elle lui pique un morceau de viande dans son assiette, puis s'assoit nonchalamment, et après un soupir :
- Tu m'dis c'que j'veux savoir, et tous c'pass'ra bien. Pourquoi tu cherche Franz ? *Elle attends un instant* Vite ! *Dit-elle alors que ses yeux s'illumine brièvement*

0

RP posté le

Andrew qui mangeait tranquillement vit la jeune Callista s'approchait de lui, elle lui chipa un bout de viande, il ne la regardait pas, c'était le genre d'ado méprisable qui se croyait tout permis. Elle s'assit près de lui et lui dit:

" Tu m'dis c'que j'veux savoir, et tous c'pass'ra bien. Pourquoi tu cherche Franz ? Vite !"

Il se retourna lentement vers la jeune fille, lui sourit et s'essuya les mains et la bouche avec sa serviette.

"Il faudra revoir les méthodes d'interrogatoire, et je ne pense pas qu'une jeune fille de 17 ans devrait être au courant de ce genre de chose. Toutefois je vais te dire pourquoi je le cherche"

Il s'assit bien en face de la jeune fille, prit la chaise qui était à côté de lui et l'invita à s'asseoir correctement face à lui. Il soupira et lui dit: "Alors, ce cher Franz à une très mauvaise réputation, il est dangereux pour tout le monde et je dois aller le chercher car on m'a demandé de le faire et après ni vu ni connu, on verra aux infos que ce gars est mort, on ne sera pas comment, ni par qui"

Andrew finit sa phrase en tapant dans ses mains, il se retourna et continua à déguster son repas qui bientôt aller être froid. il espérait avoir des informations de la part de Callista, sur cet homme même si elle avait l'air d'une vrai tête de mule.

0

RP posté le

Ah magnifique ! Il l'avait prise pour une gamine... Tous le long elle joua l'attentive, comme une gentils petite fille, en souriant. Par contre, à l’intérieur c'était autre chose : Elle avait juste envie de lui sauter dessus, et de le roué de coup, peut-être même de lui sauter à la gorge. De plus, elle avait la parfaite confirmation que ce gars là, ne connaissait pas du tout Franz Von WULF.

Elle s'était assis "correctement" comme lavait inviter à le faire le blondinet, ses yeux jaunir alors qu'il continuait à parler. Après lui avoir parler, il continuer à manger, comme-ci il ne s'était rien passer. Alors : IL l'avait traiter comme une gamine, presque comme une petite fille de maternelle, non ? le "il est dangereux pour tout le monde et je dois aller le chercher car on m'a demandé de le faire et après ni vu ni connu, on verra aux infos que ce gars est mort, on ne sera pas comment, ni par qui " l'avait particulièrement fait sourire. Elle continua de sourire en regardant le sol, et après un grand soupir : Elle le saisi par le col avant de sa chemise d'une main, devant tout le monde - Rien à faire des gens, s’en fout complètement ! - et elle le traîna comme rien, jusqu'à ce qu'elle arrive au mur d'entrée, sur lequel elle plaqua violemment :
- T'as AUCUNE idée de qui est Franz ! *Dit-elle en le maintenant plaquer contre le mur, en parlant entre ses dents* Tu veux l'buter ? C'est TOI qui risque de crever comme un CHIEN ! Alors maintenant, tu m'dis c'que tous c'que tu sais sur lui, et ou il est, sinon j'vais devoir exaucer ton vœux *dit-elle en souriant, carnassière* Changer de méthode *Elle mime des guillemets avec son autre main* "d'interroger", et crois-moi *Elle le cogne de nouveau très fort contre le mur* TU VA PAS AIMER !

Est-ce que les gens sont effrayer ? Mais non... Pas du tout... C'est pas comme-ci certains d'entre-eux n'était pas habituer à la voir piquer une colère, mais là... C'était quand même autre chose. Le poing serré et prêt à frapper, elle entendit : Diefenbaker "hurler à Lune" - Chose que celui-ci ne fait qu'en cas de force majeur - Elle hésite un instant à "lâcher sa proie", puis elle le cogne de nouveau au mur avant de la lâcher, et lui dit avec un regard noir :
- *En le pointant d'un doigt menaçant* On en a pas encore finit tous les deux ! Si tu t'casse, j'te r'trouv'rai !

0

RP posté le

Andrew s'était fais littéralement plaquer contre le mur, il est vrai il l'avait laissé faire, pas parce qu'il en avait envie mais tout simplement que sous cette carapace de fille dure et forte, il percevait la détresse et la peur. Quand il fut au sol, il sourit à la jeune fille et se releva en aplatissant sa chemise toute froissée . Il lui dit sans un sourire cette fois-ci:

" Tu n'étais pas obligée d'utiliser le force, il suffisait de demander plus gentiment et ne t'inquiète je ne fuis jamais mes problèmes. Ce cher Franz va se rendre à une convention qui a lieu dans 3 jours, il me semble, je dois m'y rendre et l’abattre là-bas. Je sais que j'y risque ma peau mais c'est mon métier quitte à mourir autant mourir face à un homme plus fort que sois."

Il regarda avec gentillesse la jeune fille, il mit les mains dans ses poches et lui donna un bout de papier sur lequel était noté l'adresse de la convention et lui murmura à l'oreille:

" si tu t'y rends, ne gâche pas toute ma mission. Et évite de mêler ton père à cela, il risquerait en plus de moi et de toi, d'y laisser sa peau lui aussi."

0

RP posté le

Une chose est sûr, avant de partir, Callista avait marquer le blondinet sur sa liste noir - Non, elle n'en a pas vraiment, ou alors une toute petite avec Franz en haut de la liste... Le blondinet en second - Néanmoins elle avait apprit une chose, il allait lui aussi à la convention de la rouquine - Décidément, elle était dans tout et partout, pas ça qui allait l'aider à l'apprécier, oh non - Le pire ? Franz Von WULF y serait aussi apparemment.

Le mot de la fin, fut le meilleur : Il lui dit "gentillement", comme quelques de toute à fait normal - En gros, parce que comme d'habitude, Callista s’embarrasse pas des formes... - "Ferme-là là-dessus, et si tu y viens, ne te mets pas dans mes pattes, ou tu va nous faire tuer, ton père avec" Des qu'elle eût terminer sa phrase, ses jaunes s'intensifièrent brusquement - Pas de menace quelconque sur papa s'il vous plait - vu qu'il s'était rapprocher jusqu'à son oreille, elle l'attrapa brutalement à gorge et serra jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'air qui puisse entré et sortir, et lui murmura à l'oreille, entre les dents :
- Plus... Jamais... Tu parle de mon père... Comme ça. Ou ce s'ra moi... Ton problème !

Après quoi, elle lui rafraîchit les idées, en l'envoyant valser dans la piscine, sans un dernier regard, d'une noirceur qu'elle n'avait jamais eût avant, avant de partir du rooftop.

0

RP posté le

Lui qui ne voulait pas mouillé sa belle chemise, c'était raté. En réalité, il était entièrement trempé, il sortit de la piscine et prit une serviette sèche qu'il utilisa pour s'éponger. Pour quelqu'un qui connaît son père depuis peu, elle est un peu trop sur la défensive se dit Andrew. Quelque part il l'avait bien cherché, la jeune fille était partie et il n'en savait pas plus sur ce cher Franz. Il s'assit sur le chaise essayant de contrôler une colère qui montait peu à peu. il se renseigna alors sur cette convention dont il ne connaissait pas le nom. C'est là qu'il fit tomber de sa chaise, une crise d'angoisse vint surprendre le jeune homme. Il posa le téléphone sur la table et mit son visage entre ses mains, c'était un véritable cauchemar pour Andrew, en plus de ne connaître personne à New-York, d'avoir terroriser une jeune femme, de s'être fait humilier par une enfant il fallait en plus que ce soit Lydia, Sa Lydia qui organise la convention. Comment allait-il faire ? Il ne pouvait pas aller tuer quelqu'un sachant qu'elle se trouverait dans la pièce, il mettrait sa vie en danger et ça il ne pouvait pas le faire. il décida alors de descendre dans le Hall afin de savoir q'il pouvait en connaître d'avantage.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>